Et si nous arrêtions de juger?

Petit billet qui vous invite à réfléchir davantage la prochaine fois que vous vous surprendrez à juger les autres…

« En me retournant, j’aperçois enfin cette maman dans tous ses états. La voilà dans toute sa splendeur, rouge de colère, au comble de l’énervement. Voyant que je l’observe, elle tente de se reprendre, apparemment gênée que je sois témoin de sa diatribe. »

Ca parait si logique…

…et pourtant ce n’est pas la méthode utilisée dans nos systèmes scolaires.
Si on ne peut pas révolutionner le système tout de suite, pourquoi ne pas commencer par appliquer cette méthode à la maison?

Ecouter

« …On n’écoute pas pour comprendre, on écoute pour répondre. »  Quelle phrase puissante!  Elle résume bien la façon dont nous vivons aujourd’hui et explique en partie les maux de ce siècle : burn-out, solitude, dépressions, désordres alimentaires, mal-être général etc etc…

Rappelez-vous de la dernière fois que avez-vous écouté.  Vraiment écouté.  Quand avez-vous mis votre présence et votre coeur à disposition de l’autre? Quand avez-vous été à SON écoute?  La question vaut la peine d’être posée…

Les moments charnière de la vie sont délicats et requièrent une attention particulière.  La période périnatale en fait partie…et la façon dont elle est vécue peut avoir un impact énorme sur le présent et le futur de la femme, celui du bébé à venir ou déjà présent, du couple, de la fratrie, de sa famille, de son entourage.  Il est donc primordial de se sentir bien entourés et écoutés pendant cette période si particulière de la vie et se tourner, si nécessaire, vers des professionnels de la périnatalité.

Mais, pour pouvoir être a l’écoute de l’autre, ou pour pouvoir se rendre compte que nous avons besoin d’être entendus et compris réellement, n’est-il pas d’abord nécessaire d’être véritablement à l’écoute de soi-même et de ses propres besoins…?

Belle journée et prenez soin de vous!

11822360_687497648060427_7030511914488723598_n

Magnifiques photos…

…accompagnées de petits textes qui dévoilent les joies et les peines de parents d’enfants différents.  Superbe!

« Quand un parent n’a jamais vécu le fait d’avoir un enfant différent, je pense qu’il ou elle a tendance à se sentir mal pour nous. Je vous le dis très clairement: n’ayez pas pitié de nous. Il y a quelque chose de magique dans le fait de voir votre enfant passer une étape dont beaucoup pensaient qu’il ne l’atteindrait jamais. Je vous jure que quand il s’agit d’aimer nos enfants, nous sommes tous pareils. Chacun pense que son enfant est parfait. Notre amour est immense, invincible. Oui, il faut d’abord faire le deuil de l’image rêvée qu’on se faisait de la maternité, mais on voit aussi naître et grandir de nouveaux rêves, des rêves merveilleux. C’est vraiment extraordinaire. »